La prédiction des échouages de sargasses : Météo France étudie la calibration du modèle MOTHY

Gwendoline StéphanSarah Barbier et Philippe Palany  ont publié un rapport sur l’évaluation et la calibration du modèle MOTHY pour la dérive des sargasses.

Les tests et les rejeux d’évènements réalisés par l’équipe de Météo France révèlent les limites de l’observation indirecte par télédétection pour la prédiction des dérives et des échouements.

Les résultats confirment la résolution bathymétrique adaptée aux prédictions en proche littoral. Ils soulignent que l’utilisation des courants Mercator à la base de la couche d’Ekman pour le calibrage semble produire de meilleures performances.

Le rapport conclut sur les limites inhérentes à l’observation indirecte par télédétection pour la calibration du modèle. Il recommande d’augmenter l’échantillon d’image et surtout de coupler la télédétection à des observations directes.

La difficile transparence des statistiques épidémiologiques de la COVID-19

Un consortium de chercheurs français et brésiliens issus de l’IRCAB viennent de publier, dans la revue Anthropologica, vol. 63, n. 2, un article produit dans le cadre de l’observatoire CoronAmazon.

Auteurs: Stoll, Emilie ; Alencar, Edna ; Benitz, Tabatha ; Cardoso Thiago ; Flores Luiza ; Capredon Elise ; Folhes Ricardo ; Cortes João Paulo ; Tupiassu Lise ; Fischer Luly ; Priam Jonathan

Titre : La difficile transparence des statistiques épidémiologiques de la COVID-19 ou comment les minorités peinent à exister dans la bataille des chiffres en Amazonie

> Lien vers l’article

Résumé : En Amazonie, l’une des régions du Brésil les plus touchées par l’épidémie de COVID-19, les statistiques épidémiologiques publiées par les autorités brossent un tableau de la crise sanitaire qui interroge, car il ne considère pas ou trop partiellement le sort des populations issues des minorités ethniques et culturelles qui habitent la région. Au cours de la première vague épidémique (de février à juillet 2020), une équipe de 11 chercheurs a recensé et analysé la mobilisation des populations autochtones et quilombolas, et leur appropriation de l’outil statistique, pour apparaître dans les chiffres officiels. En réaction à ces mobilisations, les bulletins épidémiologiques publiés par les États et les communes amazoniennes ont fortement évolué d’un mois sur l’autre, faisant apparaître différentes lectures de la crise sanitaire, ancrées dans les imaginaires et les enjeux de pouvoir des régions amazoniennes. L’analyse met en évidence ce combat, discret mais essentiel, des minorités ethniques du pays, pour que soient actées, par les chiffres et dans les discours, les conséquences de l’épidémie sur leurs populations.

L’observatoire CoronAmazon : suivi des impacts sociaux de la Covid-19 en Amazonie brésilienne

Elise Capredon et Emilie Stoll ont publié un article sur le blog scientifique de l’observatoire COVIDAM : La Covid-19 dans les Amériques, au sujet des activités et des premiers résultats de la plateforme CoronAmazon.

Vous pouvez le consulter en suivant les liens suivants :

>Version en français

>Version en anglais

VIII semaine de coopération scientifique internationale, du 17 au 19 mars 2021

Les échouages massifs d’algues sargasses, qui affectent plus particulièrement les îles du bassin caribéen, soulèvent des problèmes sanitaires, économiques et environnementaux majeurs. Dans le cadre du Plan national de prévention et de lutte contre les Sargasses, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a chargé l’ANR de lancer un appel à projets conjoint avec l’ADEME, les collectivités territoriales de Guadeloupe, Martinique et Guyane et les agences brésiliennes FAPESP et FACEPE, afin d’améliorer les connaissances et proposer des solutions adaptées au contexte local. 12 projets de recherche ont été retenus dans le cadre de cet appel doté de 8,5 millions d’euros. Ils associent des équipes françaises et des pays de la Caraïbe et d’Amérique, et portent sur la caractérisation des sargasses, sur la prévision de la formation des bancs et de leurs trajectoires en mer et en proche littoral, sur des approches de valorisation et de suivi écologique, sur les impacts sanitaires et environnementaux, et sur des stratégies de gestion et d’adaptation. Parmi ces 12 lauréats, le programme CÉSAR décrira et expliquera la dynamique des flux côtiers de sargasses à des échelles spatiales locales, leurs impacts sur les côtes des îles des Caraïbes et étudiera les différentes pistes explorées par les institutions politiques pour traiter ce problème environnemental. C’est dans ce contexte que les travaux scientifiques du « Ier Séminaire international – Regards croisés entre l’Amazonie et la Caraïbe sur la question des Sargasses » et de la « VIII Semaine de coopération internationale Amazonie-Caraïbes : Gestion et utilisation du territoire amazonien le long des bassins de Tapajós et Araguaia-Tocantins » ambitionnent de mettre en oeuvre une vision interdisciplinaire en croisant la cartographie et le droit, l’écologie et le droit, le droit international de l’environnement et les relations internationales.

Conhecendo e mapeando rotas de transmissão epidemiológica para os interiores da Amazônia

Este é o objetivo do projeto PAEM Rios (2020-2022), que busca sistematizar uma realidade única e ainda pouco conhecida; a dos transportes fluviais na Amazônia Brasileira. Com a rede fluvial mais extensa do planeta, a Amazônia teve desde o período Pré-Colombiano, sua ocupação mediada pelos rios, fonte de recursos, lazer, crenças e transporte. Atualmente, além de escassas conexões rodoviárias e aéreas, os rios seguem ocupando uma posição de destaque na mobilidade de pessoas, bens, mercadorias e vetores, dentro desta imensa região. O conhecimento sobre o transporte fluvial no entanto, é mínimo e pouco sistematizado. Informações sobre o número de embarcações, quantidade de passageiros, rotas, periodicidade e valores, por exemplo, existem somente a nível local, e muitas vezes estão restritas aos usuários, não havendo registros formais em órgãos do Estado e tampouco estudos que ajudem a compreender este fenômeno.

Diferentes rotas fluviais a partir dos portos de Santarém nos períodos de seca e cheia dos rios Amazonas (águas brancas) e Tapajós (águas claras). Os pontos amarelos representam as comunidades. A dinâmica hidrológica é um dos fatores que influi no transporte de pessoas, mercadorias e vetores na região.

A importância de se ter um panorama, ainda que amplo, sobre estas questões, veio à tona frente à epidemia de Covid 19, quando percebemos que, sem este conhecimento, era praticamente impossível traçar hipóteses e estratégias de prevenção e combate ao vírus Sars-Cov 2, em seu caminho rumo aos interiores onde vivem comunidades indígenas, quilombolas, ribeirinhas, entre outras. Para tanto, iniciamos em 2020, com financiamento da Universidade Federal do Oeste do Pará (UFOPA), o projeto PAEM Rios, que busca levantar dados sistemáticos sobre o transporte fluvial na região do Baixo Amazonas e promover ações de educação sanitária envolvendo os usuários, os terminais e as tripulações. Os resultados deverão ter um reflexo tanto no conhecimento que temos a respeito das rotas de interiorização de doenças na região quanto nas condições de se estabelecer medidas de prevenção e controle por parte do Estado e das populações tradicionais.

Participam desse projeto :

  • João Paulo Soares de Cortes (UFOPA) – Coordenador
  • Diani Less (UFOPA)
  • Maria Fernanda de Oliveira Ferreira (UFOPA)
  • Rui Massato Harayama (UFOPA)
  • Emilie Stoll (CNRS / LC2S)
  • Lucy Takahashi (UFJF)

Projeto da Ufopa e centros de pesquisas mapeia os casos da Covid-19 em Santarém

Matéria do Jornal G1 Santarém
au sujet du projet “Monitoramento e vigilância geoespacial em saúde na região do Baixo Amazonas” coordonnée par notre collègue de l’IRCAB João Paulo Soares de Cortes.

Processo é participativo e população em geral pode colaborar com o levantamento das informações. Iniciativa busca compreender como a doença se distribui.

Um estudo está mapeando os casos da Covid-19 em Santarém, no oeste do Pará, para compreender como a doença se distribui na zona urbana e rural, além de buscar fatores que possam favorecer ou impedir o avanço da pandemia. O projeto é da Universidade Federal do Oeste do Pará (Ufopa), em parceria com vários centros de pesquisa.

Continuer la lecture de Projeto da Ufopa e centros de pesquisas mapeia os casos da Covid-19 em Santarém

Observatoire CoronAmazon : covid-19 en Amazonie

L’observatoire CoronAmazon a la forme d’une carte interactive et collaborative sur laquelle toute personne intéressée peut ajouter des informations sur les conséquences sociales et environnementales de la Covid-19 dans des localités précises d’Amazonie. L’outil permet notamment aux acteurs de la société civile de communiquer sur leurs initiatives (levées de fonds, fabrication de masques de protection, don de paniers alimentaires ou de kits d’hygiène, etc.).

La carte est disponible à l’URL suivante: https://coronamazon.ushahidi.io/views/map

La base de données (de première et de seconde main) formée permettra également aux chercheurs du réseau de travailler ensemble à la rédaction de synthèses et d’articles sur l’expansion du coronavirus en Amazonie.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search